Dispositif Bourg-Centre : Le Département préserve le bien vivre à l’eurélienne

Par eurelien.fr
//  Publié le
04-02-2021
//  Mis à jour le 04-02-2021
Temps de lecture : 9 min
Bourg-Centre Hanches

Le Conseil départemental imagine, en 2018, un dispositif permettant de soutenir le dynamisme des communes rurales. Un budget d’investissement de 33 millions d’euros permet de donner un nouveau souffle à 33 communes d’Eure-et-Loir, grâce à son dispositif Bourg-centre qui a même inspiré l’Etat.

Authon-du-Perche,  c’est la place de l’église et les rues qui sont retravaillées pour accentuer le côté patrimonial et touristique du village ; à la Bazoche-Gouët, ce sont de nouveaux espaces verts qui sont créés pour améliorer le cadre de vie et le paysage de la commune ; à Epernon et Hanches, on évoque la création d’une voie piétonne et cyclable ; ailleurs, il y aura des travaux de voirie pour que les centres des villages soient plus agréables à vivre pour les piétons, de nouvelles plantations, la rénovation d’un élément du patrimoine qui fait le cachet d’un pays…  Autant de chantiers, de rénovations, de créations, qui permettent de redonner vie à un centre de village et qui couvre tout le territoire d’Eure-et-Loir.
C’est en 2018 que le Département décide de lancer ce qui est connu, aujourd’hui, sous le nom de « dispositif Bourg-centre » et que l’on croise au fil des réunions des Conseils municipaux, dans tout le département.

 

Préserver le caractère rural

Quand on évoque les racines de cette idée originale avec le Président du Conseil départemental, Claude Térouinard parle, tout simplement, de « pragmatisme ». Il insiste sur son souci constant de préserver le caractère rural du département, sans pour autant exclure les villages de la modernité. C’est cette conviction qui lui inspire le projet Centres-Bourgs. L’idée originale de maintenir la vitalité des villages ruraux en accompagnant leurs équipes municipales dans leurs projets, fait son chemin. Elle est d’ailleurs soutenue par l’Etat, la Région et la Banque des territoires qui signent un partenariat avec le Département, en décembre 2018. Une idée tellement séduisante que l’état va s’en inspirer pour modéliser son propre soutien aux villages et villes moyenne, avec son contrat de ruralité.

Le département inspire l’état

Le projet Bourg-centre obéit à cinq objectifs. Cinq axes qui permettent de maintenir la vitalité des communes en développant leur accessibilité, leur attractivité, en stimulant l’activité des cœurs de villages, en permettant l’accès à des équipements et des services publics, sans oublier de renforcer la transition écologique et la cohésion sociale.
Pour atteindre ces objectifs, le Département se donne les moyens : l’idée est de mettre à disposition une enveloppe d’un million d’euros à chaque bourg-centre. Un budget de près de 24 millions d’euros est déjà acquis entre 2019 et 2021, pour assurer la réalisation des projets de 23 communes retenues au cours d’un premier appel d’offres.

Un million d’euros par bourg-centre

Une enveloppe supplémentaire de 10 millions d’euros pourra être votée en 2022 ou 2023 pour répondre  favorablement à dix communes supplémentaires, si elles souhaitent bénéficier du
dispositif. Lancé bien avant la crise sanitaire et ses conséquences économiques, le dispositif Bourg-centre s’inscrit parfaitement dans le plan de relance de 106 millions d’euros qu’a voté le Département, en décembre 2020 : des investissements pour conserver un maillage territorial solide et cohérent, des investissements concrets qui répondent au mieux aux besoins des Euréliens relayés par leurs élus de proximité, des investissements qui permettent à la ruralité de se construire un avenir.

 

Les communes concernées par l’opération

Les communes déjà engagées : Anet,Commune nouvelle d’Arrou, Authon-du-Perche, La Bazoche-Gouet, Bonneval, Brezolles, Bû, Cloyes-les-Trois-Rivières, Eperonon/Hanches, Illiers-Combray, Nogent-le-Roi, Saint-Lubin-des-Joncherets, Senonches, Thiron-Gardais, Les Villages vovéens, Brou, Courville-sur-Eure, La Ferté-Vidame, Maintenon, Toury, Tremblay-les-Villages.

La liste des communes concernées à l’avenir : Bailleau-le-Pin, Châteauneuf-en-Thymerais, Dammarie, Janville, La Loupe, Orgères-en-Beauce, Saint-Georges-sur-Eure, Saint-Rémy-sur-Avre, Sours, Villemeux-sur-Eure.

A ne pas manquer dans l'actualite

Retour aux 90 km/h sur une partie des routes départementales
Budget 2021 : un plan de relance eurélien de 106 millions d’euros
hiver-chasse-neige-eure-et-loir
Le Conseil départemental d’Eure-et-Loir a activé son « plan hiver »